boutiqueboutiqueboutique

livre Alexis Josic

COMMANDER

ALEXIS JOSIC, architectures, trames, figures
Bénédicte Chaljub

LA PUBLICATION de ce livre a été motivée par la destruction en 2007 de la cité artisanale des Bruyères située à Sèvres. Bâtie au milieu des
années 1960 par Alexis Josic lorsqu’il exerçait avec la célèbre équipe Candilis/Josic/Woods, cet édifice se trouvait pourtant répertorié dans de nombreux guides de l’histoire de l’architecture française de l’après-guerre.
Ce fait questionne le statut des édifices des années 1960. Côté grand public, l’architecture de cette période est souvent perçue comme une production de masse bon marché ; les travaux historiographiques sur le sujet restant quant à eux encore trop confidentiels. Le cas de la cité artisanale des Bruyères rend dramatiquement compte du devenir fragile de ces édifices, du moins en France.
La cité artisanale était un bâtiment très significatif pour Alexis Josic : il y a habité et surtout exercé. Elle est le cadre de son œuvre personnelle. Sa disparition en mars 2011 a conduit à prendre en compte aussi la dimension biographique.
Le présent ouvrage, en même temps que de dresser le portrait d’un édifice, brosse le tableau d’un architecte à l’œuvre. Le lecteur trouvera décrits ces différents aspects. Entretiens, dessins, figures persistantes tenteront de dévoiler l’univers conceptuel tout à fait singulier de son auteur.

***

Alexis Josic (1921-2011) est architecte. D’origine serbe, arrivé en France en 1953, il pratique entre 1955 et 1964 au sein de l’équipe formée avec Georges Candilis (1913-1995) et Shadrach Woods (1923-1973). Le mode d’exercice commun de ce trio, ses réalisations et prospectives inventives sur le logement et l’équipement de masse influenceront nombre d’architectes de la génération sui- vante. Initiée avec la cité artisanale de Sèvres, un édifice bâti au milieu des années 1960, l’œuvre personnelle d’Alexis Josic se poursuit jusqu’à la fin des années 1980 en s’appuyant sur ces outils conceptuels féconds que sont la combinatoire et la « trame ».

Bénédicte Chaljub – architecte, docteur en architecture – consacre ses recherches à la production de l’après-guerre, en particulier des années 1960 et 1970. Elle est l’auteur de Candilis/Josic/Woods (collection « Les Carnets d’architecte », Monum / In Folio, Paris, 2010), de La Politesse des maisons. Renée Gailhoust et architecte (collection « L’Impensé », Actes Sud, Paris, 2009) et d’articles concernant l’école d’architecture de Nanterre bâtie par Jacques Kalisz, les piscines Tournesol, le quartier des Étoiles à Givors réalisé par Jean Renaudie, le centre-ville d’Ivry-sur-Seine...

15 € / 2013, 96 p., n&b et cahier couleur, 15 x 21 cm - 978-2-913661-52-3 - formes & figures
| FACEBOOK | CONTACT |