boutique

boutique

boutique

collection fictions & fantaisies

L'HOMME C'EST QUOI ?
de Mark Twain • Traduction
de l'américain par Freddy Michalski • Gravures de Sarah d'Haeyer

Jeune Homme – J’ai réfléchi.
Vieil Homme – Vous voulez dire que vous avez tenté de modifier votre jugement – à titre d’expérience ?
J.H. – Oui.
V.H. – Et vous y êtes parvenu ?
J.H. – Non. Il reste tel qu’en lui-même, il est impossible à changer.
V.H. – Je suis désolé, mais vous pouvez constater par vous- même que votre cerveau n’est qu’une machine et rien de plus. Votre n’avez sur lui aucune autorité, il n’a aucune autorité sur lui-même – il est mu et agi UNIQUEMENT DE L’EXTÉRIEUR. C’est la loi de sa fabrication ; c’est la loi de toute machine.
J.H. – Pourrais-je JAMAIS changer un de ces jugements automatiques ?
V.H. – Non. Vous ne le pouvez pas vous-même mais des INFLUENCES EXTÉRIEURES peuvent y parvenir.
J.H. – Uniquement EXTÉRIEURES ?
V.H. – Oui – uniquement des influences extérieures. J.H. – Il s’agit là d’une position insoutenable, j’irais jusqu’à dire ridiculement insoutenable.

L’Homme, c’est quoi ?, dialogue platonicien annonçant le théâtre contemporain, interroge le propre de l’espèce humaine. Publié aux États-Unis en 1906, il compose avec Lettres de la Terre et L’Étranger mystérieux une « trilogie » nihiliste qui a marqué l’histoire littéraire américaine. L’Homme, c’est quoi ? est présenté dans une nouvelle traduction intégrale de Freddy Michalski.tion intégrale réalisée par Freddy Michalski.

---------------------------------------

Mark TWAIN, de son vrai nom Samuel Lan- ghome Clemens, est né à Florida (Missouri) le 30 novembre 1835. Il grandit au bord du Mississippi, qu’il décrira plus tard dans Les Aventures de Tom Sawyer (1876) et dans Les Aventures de Huckleberry Finn (1884). Il fut typographe, pilote sur le Mississippi, d’où il devait tirer son pseudonyme, qui signifie « deux brasses de fond » (La Vie sur le Mississippi, 1883), chercheur d’or (À la dure, 1872) avant de devenir écrivain et de publier La Grenouille sauteuse de Calveras en 1865.
Il est à l’apogée de sa carrière lorsqu’une série de malheurs domestiques – mort de sa femme, mort d’une de ses filles, folie de l’autre – le fait changer de style (Jeanne d’Arc, 1896 ; L’Homme, c’est quoi, 1906). Mark Twain meurt le 21 avril 1910 à Redding, dans le Connecticut.

Sarah D’HAEYER est auteure et illustratrice. Elle a notamment publié Histoires de Chacalou, Ma tante Philomène, Café-crème, Pépé ou encore Cul aux éditions RitaGada et Bouilles coédité par RitaGada et l’Œil d’Or. Elle a également illustré pour les éditions l’Œil d’Or L’Homme, c’est quoi ?, Les Aventures de Huckleberry Finn, L’Étranger mystérieux, Le Prétendant américain, Lettres de la Terre, Jour- nal d’Adam et journal d’Ève de Mark Twain ainsi que La Révolte des enfants des Vermiraux d’Emmanuelle Jouet, La Catastrophe des mines de Courrières, Examen critique de la pétrification de Thorne Smith et Bric-à-brac man de Russell H. Greenan.

12 € / 2011, 112 p., n&b, 13 x 21 cm - 978-2-913661-42-4 - fictions & fantaisies