boutique

boutique

boutique

Ma vie

Ma vie et la danse
Loïe Fuller

Cette autobiographie, écrite en 1908, se construit en une succession de tableaux intimistes, mondains ou comiques, qui relatent le surprenant parcours et les nombreuses rencontres de l’une des reines de la Belle Époque, Loïe Fuller.
Créatrice de la danse Serpentine, par ses gestes hypnotiques, ses jeux de voiles et de lumières, Loïe Fuller fascina Toulouse-Lautrec, Nadar, Méliès, Rodin, les frères Lumière ou Mallarmé et devint l’égérie des symbolistes. Cette Aladine occidentale, adulée aux quatre coins du monde, fut aussi une féministe avant l’heure.
Cette autobiographie, précédée d’une préface de Giovanni Lista, s’achève sur un cahier de vingt-neuf illustrations et cinq textes théoriques inédits de Loïe Fuller.

-----------------------------------------------------

Loïe FULLER, par ses danses hypnotiques, ses jeux de voiles et de lumières, devint l’égérie des symbolistes. Cette Aladine occidentale, adulée aux quatre coins du monde, fut aussi une féministe avant l’heure. Elle afficha son homosexualité tout en revendiquant pleinement son rôle d’artiste. Dirigeant son propre théâtre, productrice, imprésario, elle fit venir en France les premières troupes d’acteurs japonais, écrivit des ballets et des tragédies et s’essaya comme réalisatrice au cinématographe. Mais surtout, sa danse Serpentine, en jouant sur la lumière, la couleur, la forme abstraite et le merveilleux, a fondé tout un pan de la danse contemporaine.

15 € / 2002, 180 p., 24 illustrations, 21x13 cm. 2-913661-04-0 - mémoires & miroirs